Ceux qui nous suivent savent que nous accordons beaucoup d'espace traitements à distance, notamment après les bouleversements de la pratique clinique dictés par l'urgence COVID-19. Nous en avons parlé, par exemple,efficacité de la psychothérapie et par rapport àefficacité de la rééducation neuropsychologique après un traumatisme cranio-encéphalique.

Cette fois, tout en restant dans le domaine des traitements à distance, nous passons à l'âge du développement et, plus précisément, au domaine de la dyslexie. Au cours des 10 dernières années, non seulement la recherche a augmenté concernant les effets de la formation sur des troubles d'apprentissage spécifiques, mais il y a également eu une évolution progressive développement d'applications et de plateformes conçues pour fonctionner à distance afin de réduire les difficultés logistiques et de réduire considérablement les coûts (de applications gratuites vous pouvez les trouver chez nous Centre de jeu).

Tucci et collaborateurs(2), en 2015, ils ont commencé à tester l'efficacité d'un des logiciels conçus pour augmenter la vitesse de lecture chez les enfants dyslexiques, c'est-à-dire Entraîneur de lecture. Pour ce faire, ils ont impliqué un groupe de 34 enfants dyslexiques en les soumettant à environ 13 semaines de formation (exerçant 15 minutes par jour, 3 ou 4 fois par semaine). Ils ont ensuite comparé les résultats en ce qui concerne l'évolution spontanée et comparé l'efficacité de ce traitement à celle attendue sur la base d'autres études. En d'autres termes, les chercheurs ont observé si:


  • Par rapport à l'évolution spontanée, les enfants en formation ont obtenu des améliorations plus importantes que prévu;
  • Par rapport à ce qui a été observé dans d'autres recherches, cette formation a permis d'obtenir des améliorations en un nombre d'heures comparable.

En effet, les données étaient conformes aux attentes: les améliorations étaient plus importantes que ce à quoi on aurait pu s'attendre sans traitement spécifique et l'efficacité du traitement était conforme à ce qui avait émergé dans d'autres études.
L'aspect qui nous intéresse le plus, cependant, est que ce type de formation a été dispensé à domicile, pas en clinique, donc sans la présence physique du spécialiste.

Très intéressante est la deuxième étude dont nous voulons parler, c'est-à-dire celle de Pecini et ses collègues(1). Les chercheurs ont décidé d'expérimenter les effets sur la lecture d'un autre une formation durant laquelle les enfants ne sont jamais invités à lire. Partant du fait désormais connu que de nombreux dyslexiques ont également des difficultés à nommer rapidement les images vues, ils ont soumis un groupe d'enfants dyslexiques à une formation de nommage rapide informatisée (Exécutez le RAN) et, dans ce cas également, utilisé à distance sans la présence physique du spécialiste. Pour tester leur efficacité, ils ont comparé les résultats avec ceux obtenus par un autre groupe d'enfants dyslexiques qui ont plutôt suivi une formation avec Entraîneur de lecture (oui, le même logiciel mentionné sur la recherche précédente).

À la fin du traitement, soit après environ 3 mois, les deux types de potentialisation ont conduit les enfants à améliorations significatives de la vitesse et de la précision de la lecture.

De toute évidence, il est très pertinent que le traitement basé sur une dénomination rapide (sans lecture directe) ait conduit à des résultats similaires dans la capacité de décoder par rapport à une formation explicitement axée sur la lecture.

Il est important de noter que dans les deux recherches, un logiciel de mise en valeur informatisé a été utilisé qui ne nécessite pas la présence constante d'un spécialiste pour être utilisé, apparaissant ainsi parfaitement compatible avec le traitement à distance. Cela semble certainement compatible avec les besoins de nombreux enfants qui, dans les moments où il n'est pas possible d'aller physiquement chez le spécialiste (comme cela arrive souvent pendant l'urgence COVID-19), doivent encore être suivis. Ces données ont été documentées, donc ce ne sont pas seulement des impressions subjectives, et cela représente certainement une bonne nouvelle. Une autre chose positive est que sur ce site des applications similaires à celles utilisées dans les recherches décrites ci-dessus sont disponibles, à la différence que je suis ici complètement libre: pour exercer la lecture sur la pièce que nous avons mise à disposition le Tachybrano, pour travailler sur des mots individuels en mode tachistoscopique, Lis! et pour exercer la dénomination rapide que nous avons créée Operan. Ce ne sont là que quelques exemples car, comme de nombreux parents, enseignants et divers spécialistes le savent déjà, chez nous Centre de jeu on est présent grande variété d'applications utilisables librement et en constante évolution.

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour rechercher

erreur: Le contenu est protégé !!